Aladdin, le film Disney

01.07.2019

Hello la page !

 

Aujourd'hui, je suis fière de revenir avec une chronique ciné, cette rubrique ayant connu de grands passages à vide dernièrement. Mais voilà, une toile hier ? Et hop, une chronique !

 

L'histoire :

Aladdin est un vaurien qui sévit dans les rues d'Agrabah. Homme des rues, il vole ce dont il a besoin pour subvenir avec son petit ami Abu. Mais lorsqu'il aperçoit une ravissante jeune fille en train de se faire chahuter par le commerçant à qui elle a volé deux pains pour les donner à des enfants, il ne peut s'empêcher d'intervenir.

Le souvenir de la jeune femme continuera de le hanter, jusqu'à ce qu'il se retrouve en possession d'une lampe magique, dont le Génie peut lui exaucer trois vœux. Finalement, peut-être que la princesse Jasmine n'est pas si inaccessible que ça...

Mais c'est sans compter les ambitions sans limites du Vizir Jafar, lequel n'aura de répit que lorsqu'il se sera emparé du trône du Sultan dans le but de conquérir tout l'Orient...

 

 

 

Mon avis :

Si j'étais très réticente à l'idée de voir ce film, l'occasion s'est finalement présentée avec la Fête du Cinéma. En effet, Aladdin est un de mes Disney préférés et j'avoue commencer à me lasser de la nouvelle tendance des studios de refaire tous leurs classiques en live-action.

 

Mais quelle erreur cela aurait été de passer à côté ?! J'ai été totalement séduite par un film à la beauté spectaculaire. Les effets sont magnifiques et la magie à la fois de l'histoire mais également de l'Orient et de ses richesses culturelles est merveilleusement mise en avant. La poussière d'or, les pierreries, bijoux et tout ce qui scintille et éclate donne un vrai côté sublime au film, ce qui le rend techniquement très beau.

 

J'étais peu convaincue par l'acteur chargé d'interprété le rôle d'Aladdin mais finalement, il ne s'en sort pas si mal. Le Sultan est le personnage qui a, à mon sens, été le plus retravaillé par les studios, pour le rendre quand même moins naïf que celui du dessin animé.

 

Jasmine est ravissante et son personnage est un peu plus consistant, elle n'est pas qu'une simple princesse capricieuse. L'histoire a été enrichie pour l'ancrer dans les débats actuels : plus qu'une princesse à marier, le réel objectif de celle-ci est de devenir sultanne, chose qui n'est jamais arrivé dans son pays, les pratiques excluant les femmes des responsabilités étant encore bien ancrées dans les moeurs. Finalement, le mariage entre Aladdin et elle n'en devient que secondaire mais cette évolution par rapport au dessin animé est pour le mieux. Cela apporte de la modernité à un dessin animé qui a un peu vieilli et cela lui donne un réel thème d'actualité à défendre. Big up !

 

Enfin, les musiques sont magnifiques, j'écoute en boucle la chanson de Jasmine "Parler". Je regrette toutefois que certains dialogues aient été modifiés, leur nouvelle version étant légèrement moins travaillée que dans le dessin animé. Jafar demande au Génie de faire de lui le sorcier "le plus puissant qui existe". Je trouve certaines formules un peu maladroites. Je pense qu'il est dommage de changer certains dans l'unique objectif de se démarquer, surtout lorsque les nouveaux sont moins bons.

 

Un excellent à voir donc, en famille ou entre amis, la magie de Disney opère toujours autant !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Please reload

Suivez-nous
Derniers articles :
Please reload

Nos Partenaires
Nisha et caetera.png

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now